Bolaji Sakin, l’heure de Dieu ou l’année de gloire (zoom sur une mi-saison décisive) !

0
716

Venu au Horoya AC en octobre 2018, le nigérian Simeone Bolaji Sakin est en train de réussir sa plus belle saison chez les matamkas. L’heure de Dieu ou l’année de gloire ? Regard sur une mi-saison riche et décisive.

Après près de deux ans de sa venue en Guinée, l’ancien attaquant de Rivers United scintille et brille sur le continent.

L’attaquant gagne du terrain après l’élimination en ligue des champions CAF et reversé en Coupe de la CAF. Tombé sur le Fc Bandari, le Horoya se tire d’affaire. Bolaji s’illustre, distille une passe décisive. Après avoir manqué trois matchs en campagne africaine, le dossard 20 du HAC signe son come back. Face à Bidvest wits en phase de groupes, il réussi à donner sa seconde passe décisive cette saison en Coupe de la CAF. Pour son déplacement au Nigéria lors de la manche aller du quart de finale, le Horoya réussi à revenir avec un nul (1-1).

À la veille de cette rencontre, personnellement complexe pour le joueur de 27 ans qui retourne sur sa terre, il déclare qu’il va « mouiller le maillot pour le club qui lui paie », un speech qui se traduit sur le stadium international d’Aba. L’attaquant des rouge et blanc de Matam produit un jeu hors paire et conquiert le coeur du public du Stadium International d’Aba qui l’applaudi.

Le 8 mars 2020, date du match retour face à Enyimba Fc. L’aigle du Horoya profite de la domination de son équipe, sur un corner ouvre le score sur une frappe enveloppée à 15 mètre du but gardé par Afolokhai. Le 1er but du guinéen cette saison en compétition africaine, qui vivifie le club.

Bolaji jubile après son but face à Enyimba à Conakry

Cette réalisation, selon la CAF fait partie des meilleurs du quart de finale et serait en lice pour les meilleurs buts de la compétition, une première pour le nigérian.

Avec 7 matchs, un but et deux passes décisives en compétition africaine cette saison, Bolaji a pu se montrer utile et a réussi à gagner le coeur des supporters après plus de 2 ans de dure labeur.

Critiqué pour son manque d’inefficacité dans les matchs, Bolaji Sakin est en train de tourner le bouton en sa faveur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
26 + 20 =