Entretien: Blessure, saison ratée, élimination du syli espoir… Alseny Gouly nous dit tout !

0
504

Dans un entretien accordé à notre rédaction, Alseny Gouly Touré sans complaisance nous a livré ses sentiments de frustration sur l’élimination du syli espoir, sur sa longue blessure pour sa première chez les vert et blanc mais aussi sur sa saison blanche en club et en équipe nationale.

L’ancien défenseur de l’AS Kaloum est revenu en peu de mots sur sa blessure qui lui a éloigné des terrains pendant six mois « ma blessure a beaucoup joué sur ma progression, elle m’a stoppé », resume t-il.

Alors qu’il venait de poser ses valises au Hafia Fc, Alseny Gouly a contracté une grave blessure. L’international U23 guinéen a manqué toute la saison, il revient sur cette dure période « manqué une saison, ça été une maladie pour moi. J’étais venu apporter ma petite intelligence à mon nouveau club pour gagner quelque chose, mais le bon Dieu en a décidé autrement. Parce que les dirigeants comptaient vraiment sur moi et j’avais prouvé devant eux que je suis là pour une mission », relate le dossard 20 du triple champion d’Afrique.

En équipe nationale son absence aussi s’est faite ressentir, une amertume pour lui malgré le réconfort de son coach, Souleymane Camara Abedi « mon absence au sein de l’équipe nationale a été un trou, parce que j’étais un élément important. J’étais en contact avec le coach et il était trop inquiet pour moi. Lorsque j’ai passé mon premier test à l’hôpital ( de la place) ça été difficile pour moi de lui dire que le problème était au niveau des ligaments. Il m’a appelé directement, mon fils quel est ton temps d’indisponibilité je lui ai dit six mois, il m’a remonté le moral », a t-il expliqué.

Éliminée par la Côte d’Ivoire au mois de septembre 2019 à Conakry lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN U23, la Guinée n’a pas pris à la compétition en Égypte. Cette élimination a été une humiliation « on a été humilié devant notre public. J’ai pas aimé le comportement de mes amis, aller gagner chez ton adversaire 1-0, même un nul pouvait nous arranger. J’adore quand je meurs pour ma nation. C’était le moment pour nous d’écrire notre histoire, on avait une bonne équipe », affirme Alseny Gouly.

Le jeune joueur remercie le président KPC qui lui a apporté son soutien durant sa maladie, son coach et même la presse sportive. Il conclu que les objectifs restent les mêmes pour la saison prochaine.

Entretien réalisé par Abdoulaye Momo FOFANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
12 + 24 =