Un club et son coach: Campagne africaine, fin d’aventure avec Petit Barry, Fodé Camus nous dévoile tout !

0
371

Un Club et son Coach est désormais le nom de cet entretien que notre rédaction aura avec les différents coachs des clubs guinéens. Pour ce premier numéro, c’est la Flamme Olympique qui nous accueille avec son coach. Fodé Camus Camara au téléphone avec notre reporter, est revenu sur son début avec la Flamme Olympique, son bilan de la saison dernière mais aussi l’ambition pour le club de jouer une campagne africaine.

En 25 minutes le « faiseur » de meilleur buteur s’est prêté à nos questions.

Votre histoire avec le club date de longtemps dites nous comment elle a débuté ?

C’est une longue histoire, en fait moi je suis le fondateur de l’académie Foot Élite. On a commencé à s’entraîner à l’annexe du stade du 28 septembre dont on jouait avec bleu, qui organisait beaucoup de tournois dans ce stade. On éliminait plus souvent leur équipe, il m’a proposé de jouer pour lui une première saison en ligue 2 parce qu’il voyait en nous du potentiel. On a accepté, on a joué mais ça n’a pas été du tout facile, c’était une saison d’apprentissage. À la fin de la saison (2017) on c’était pas du tout compris, y avait beaucoup de soucis administratif mais après on s’est retrouvé, au tour de la table on a discuté on a mis les intérêts à côté, on soutient l’équipe qui avait ses intérêts sur table, la Flamme qui est affiliée, on s’est compris. On s’est dit il faut mettre en valeur les intérêts du club, la Flamme Olympique et se battre pour le projet sportif des jeunes joueurs. On a accepté de jouer une autre saison, on est sorti cette fois champion. Tout est parti de là, mais nous on est une équipe de Coleah, on s’entrainait au stade annexe on s’est fait ddécouvrir par plusieurs clubs, la Flamme s’est portée garante avec beaucoup d’engagement nous sommes partis avec Flamme. Et aujourd’hui nous sommes en ligue 1 grâce à ses efforts conjugués de part et d’autres Flamme, Foot Élite avec la bonne compréhension, Mansa, bleu bleu.

Vous avez terminé 10ème avec 15 points après 12 journées la saison dernière, quel bilan faites vous de cet exercice sportif ?

Un bilan satisfaisant, parce que c’est une très jeune équipe, composée de jeunes joueurs, jeune entraîneur, jeunes encadreurs et qui a aussi un budget très limité et si on arrive à figurer parmi les dix meilleurs du championnat, objectivement c’était pour se maintenir, derrière le maintien voir espoir.

Votre meilleur buteur a quitté le club pour le CIK, son départ va forcément impacter sur la qualité offensive de l’équipe, quel sera le prochain plan pour pallier son absence ?

Depuis que nous étions à l’informel, les meilleurs buteurs sont toujours sortis chez nous, je précise bien, ce n’est pas que la qualité du buteur c’est aussi toute une machine qui tourne autour de ce buteur. En ligue 2 on a fini avec le meilleur buteur, il est parti mais après Barry est venu. Personne ne savait que Barry pouvait être meilleur buteur , il était à la tête d’une machine qui tourne. C’est toute une philosophie qui est là, qui s’appuie sur la qualité du buteur. Flamme avec Barry c’est une grande équipe et Flamme sans Barry reste une grande équipe, même si peut-être celui qui deviendra le porte flambeau ne sera pas comme Barry. Il jouait parmi ses amis d’enfance, avec son coach d’enfance, tout le monde jouait pour lui.

Probablement la saison 2020-2021 va démarrer en début d’octobre, quelles seront vos ambitions ?

Quand vous êtes dans une compétition, tout le monde concoure à la finalité. Dès l’entame déjà y a pas Horoya on parlr pas de champion tout le monde joue pour être champion. Donc étant une équipe très jeune, limitée dans nos moyens c’est la découverte qui continue pour nous peut être avec un peu de chance on peut avoir une bonne place qualificative pour les campagnes.

Bleu bleu a passé la main à l’ancien international guinéen pour la présidence du club, comment appréciez-vous cette 1ère saison présidée par Fodé Mansaré ?

Rires ! Ça c’est mal connaître comment fonctionne la Flamme. En fait la Flamme c’est bleu bleu, Mansa il est Foot Élite et moi suis Foot Élite, c’est toute une administration, c’est une association des deux entités. La Flamme c’est l’administration et Foot Élite c’est les joueurs mais dire Mansa président, bleu bleu président ce n’est pas d’actualité. C’est toute une équipe. Ça nous a fatigué quand on était en ligue 2 mais maintenant on a décidé de mettre à côté ces questions d’égo pour mettre les intérêts du club en avant. Bleu bleu n’a jamais passé les mains, il a tendu les mains l’autre a accepté. Fodé Mansaré avec Flamme c’est une grande visibilité c’est une évidence. Mais il a toujours été là, les ambitions changement d’années en année.

Quel temps vous donnez à vos dirigeants footeux pour participer à une campagne africaine ouverte à quatre clubs guinéens ?

C’est une politique qu’on est en train de mettre en place. Tous les dirigeants y compris les joueurs veulent participer à une campagne africaine, c’est à dire se hisser au plus haut niveau possible de la compétition. Ce n’est pas dans les promesses, c’est dans le travail, le projet du club. Que ça soit avec moi ou avec Bleu bleu c’est de jouer la campagne africaine la saison prochaine, c’est pas que c’est moi qui donne ce temps c’est ce temps qu’on se donne dirigeants, joueurs, encadreurs. C’est ce temps que nous nous donnons toute la Flamme.

Pour finir quel match de la saison dernière qui vous a le plus marqué ?

Le match contre le CIK positivement, sinon le match contre le Hafia m’a marqué négativement on réussi à marquer et il remonte le score. Face au CIK, on a été mené, on a égalisé après on a marqué le but de victoire. Ce qu’on faisait pas, parce que quand on marque en premier on se fait rejoindre au score.

Club promu la saison dernière, la Flamme a fait bonne impression et a été un bon élève pour sa première saison dans l’élite depuis sa fusion avec l’académie Foot Élite. Avec 12 matchs joués, c’est 15 buts marqués pour 17 encaissés et 4 victoires avec 5 défaites.

Merci à tous, à très bientôt pour le prochain numéro avec un autre club et un autre coach.

Entretien réalisé par Alkaly BAYO (@BayoAlkaly1 tel: 624 49 22 30)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
29 + 14 =