Affaire Kamano-Falette: Traoré donne sa version des faits et encense son accusateur !

0
1242

 Il y a juste trois jours quand François Kamano racontait sa bagarre avec Simon Falette à Marrakech lors du stage de l’équipe nationale avant la CAN 2019. Le joueur de Bordeaux a aussi pointé du doigt son capitaine. Ce dimanche, Ibrahima Traoré s’est défendu et a donné sa version des faits.

Le capitaine du Syli national qui est accusé par son coéquipier pour avoir joué un mauvais rôle dans cette affaire a donné sa version des faits et a même encensé le talent de son accusateur chez nos confrères de Centpourcent foot.

« Ce que François Kamano me rapproche, est faux. C’est faux ! Y avait des témoins qui étaient là. On parle de moi comme ça alors que ça c’est passé entre lui et moi. Y a avait trois autres joueurs. Dans toutes les interviews que j’ai faites, je parle extrêmement bien de Kamano. On se dit qu’on a des joueurs de qualités comme Kamano et Naby Keita. Kamano, c’est un super joueur de football, et je le pense vraiment. C’est un super joueur de football qui peut te débloquer un match sur une action. Avant chaque match, je partais le voir dans sa chambre, pour lui dire, écoute Kamano, on a besoin de toi. Il peut vous le témoigner. Donc après tout, qu’il vient m’accuser, c’est dommage..Encore une fois, Kamano est trop trop fort.

Je n’ai pas de problème avec lui. Il a mon numéro, il pouvait m’appeler pour me faire des reproches. Il me pointe du coup sur un truc, peut-être qu’il avait eu un mauvais ressenti sur le coup, de comment ça s’est passé les choses. Mais, il y avait du monde, et ce qu’il dit, c’est pas vrai. C’est pas vrai..Moi-même, j’ai essayé de dissuader Simon Falette pour éviter tout problème dans le groupe. Demandez lui. Je trouve dommage que cette histoire de vestiaire se retrouve sur la place publique. C’est dommage« . A raconté le joueur du Borussia Monchëngladbach.

Un feuilleton qui est loin de tirer sa révérence.

Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
2 ⁄ 1 =