ASK: le Directeur Sportif sort du mutisme …

0
961

Le journaliste consultant sportif, par ricochet Directeur Sportif de l’AS Kaloum n’est pas passé par le dos de la cuillère pour dénoncer les sous-entendus au sein du club qui l’emploie depuis sept mois environ. C’était ce dimanche dans l’émission Foot Express d’Espace TV.


Tout semble aller au travers à l’Association Sportive de Kaloum dont un des hommes clés est sorti du mutisme par voie de presse pour taper du poing sur la table. « Moi je viens avec François Zahoui ( qui n’a pas signé à à cause des rapports privilégiés avec le proprio du club)et Mohammed Ait Hida. Zahoui il a vite senti qu’on lui a trompé, c’est ce qui explique son départ précipité…Nldr il n’a pas eu son logement promis ni sa voiture de fonction. Amara Traoré est venu et il a senti aussi que quelque chose ne va pas. En Mauritanie il m’a confié que si je partais qu’il allait me comprendre même si le football guinéen a besoin de moi. Et quand on est revenu , il y a eu un manque de communication totale, moi je dirais le respect, parce que l’exemple doit venir du plus haut au plus petit. Je peux pas concevoir que je demande mon salaire et il y a pas de retour à mon message, depuis le mois de Novembre.
Je lui ai fait confiance, parce que tout le monde m’avait dit de prendre six mois. Je l’ai pas fait parce que ça serait de l’extorquer de l’argent. Mais malheureusement cette confiance n’a pas été rendue »
, a déploré Alpha Baldé.


Le DS explique même qu’un scénario a été mis en place pour lui pousser à quitter le navire des sous marins jaunes volontairement « Il y a eu deux et trois supporters payés qui ont commencé à insulter le directeur sportif. Et quelqu’un m’avait expliqué ce scénario, quand il va vouloir te chasser, il va commencer à ramener des supporters dans le stade pour t’insulter pour que tu quitte », a t-il denoncé

Le consultant de RFI, Africa 24 critique l’attitude des dirigeants du club qui continuent de faire semblant sur leur situation financière qui a même conduit au départ l’ancien de l’ASEC Mimosa « Vous avez vu l’interview de Ahmed Touré, c’est quelqu’un que le Horoya s’est arraché à un moment donné on a réussi à l’avoir a pris de cacahuète avec l’AS Kaloum grâce à mes connaissances mais malheureusement. Ce que j’ai déploré dans tout ça c’est le manque de clarté, de communication, de respect. Vous emmenez quelqu’un vous travailler avec la personne et quand à un moment donné y a des choses qui vont pas, vous vous retrouvez dans une crise, y a le covid, y a les difficultés économiques. Tout club peut connaître des difficultés financières. Mais faut pas avoir cet orgeuil là pour refuser de dire la vérité et de continuer à faire croire que toujours ça va. On est humain on peut tomber, l’essentiel c’est de se relever pour revenir à ce niveau. L’AS Kaloum n’est celle de 2014-15 il n y a qu’à voir les récents classements que le club connaît en championnat, il faut voir comment la qualification a été obtenue en compétition africaine avec le Wakrya jusqu’au dernier moment, il n y a qu’à combien de joueurs qui partent et ne reviennent pas, combien de plaintes sont sur la table du TAS contre l’ASK. Ce sont les vérités qu’on refuse de dire , on dit en disant ça qu’on attaque le club », déplore Alpha Baldé.

Pour lui, la limite a été atteinte quand le président s’est introduit dans ses affaires privées « La ligne rouge a été franchie le jour où j’ai communiqué sur mon réseau social personnel pour une affaire de famille et derrière il (Bouba Sampil) le prend pour lui et pour le club », s’alarme t-il.


Surprenant ! le journaliste affirme qu’il continue à exercer son travail au sein du club.
Affaire à suivre !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =