Tanou Diallo sur le phénomène de transfert des joueurs vers autres horizons !

0
529

Des critiques ont ruées ces jours les réseaux sociaux sur le transfert dans des clubs avec de très bas niveau des joueurs Guinéens. Les derniers qui sont encore dans les souvenirs sont les cas de Jean Mousté pour l’Irak, d’Amadou Sadjo Diallo pour la D4 Française entre autres.
Le journaliste simultanément officier média de la CAF, a lui tenté d’opinionner sur ce phénomène qui fait jaser plus d’un.

« J’ai lu beaucoup d’avis intéressants sur le footballeur guinéen ces derniers jours. Personnellement, je pense qu’on se voit trop beau. Ne vous méprenez pas, le footballeur guinéen a un sérieux problème de niveau depuis quelques années. Combien de jeunes guinéens ont échoué à des essais dans les grands championnats européens? Beaucoup. Abdoul Karim Bangoura , Mohamed Dany Sidibé , Nums Tunkara , Souleymane Youla et tous les autres intermédiaires peuvent en témoigner.

Actuellement, il n’y a pas un seul gardien de but de la Ligue 1 guinéenne qui peut réussir un essai dans un club qui évolue en National en France, par exemple. À côté, il n’y a pas un seul jeune venu de la Guinée qu’on envoie faire directement un test dans un club avant d’avoir travaillé pendant plusieurs jours avec lui sur certaines de ses lacunes. Il y a un sérieux problème et c’est important de se rendre à l’évidence.

Il faut savoir que la politique de recrutement des clubs européens a beaucoup changé. Aujourd’hui, quand un jeune africain a plus de 20 ans, il a très peu de chances d’être recruté par les grands clubs européens. À mon avis, c’est l’une des raisons pour lesquelles qu’aucun bon club de Ligue 1 européen n’est venu chercher Morlaye Sylla ou Gnagna Barry après le CHAN. Ces dernières saisons, il y a eu beaucoup de jeunes précoces en Europe qui ont réussi à lancer leur carrière au plus haut niveau à 16 ans. Quand un jeune africain a plus de 20 ans, tu dois avoir absolument quelque chose d’extra pour avoir une chance de signer dans un bon club européen. On doit se calmer et surtout arrêter de croire que nous avons de gros talents chez nous qu’on peut faire signer au Real Madrid, à Barcelone, au PSG, à Chelsea ou la Juve. Ils n’existent pas, du moins pour le moment », a expliqué Tanou Diallo sur son compte Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
11 + 9 =