Interclubs CAF : Lamine N’diaye valide sa licence !

0

Privé de s’asseoir sur le banc pour officier les matchs de ligue des champions avec le Horoya pour faute de licence CAF A. Un soulagement enfin pour le technicien Sénégalais qui a validé le précieux cesame.

C’est désormais un mauvais souvenir pour Lamine N’diaye.
L’histoire commence par de nouvelles règles imposées par la Confédération africaine de football (CAF), qui exige désormais la licence CAF A ou la licence UEFA Pro pour s’assoir sur le banc dans les compétitions africaines. Ne possédant que de la licence A UEFA, l’ancien du TP Mazembe était privé de son poste lors des rencontres de compétitions CAF.

Un manque à gagner qui se posait parfois comme alibi lors des échecs du Horoya en campagne africaine. Bien qu’il veuille se mettre en règle comme exigé par la CAF, pour le Sénégalais qui est réparti en France pour 5 mois, son cas devrait être une exception au vue de son parcours sur le continent

« C’est surtout pour me mettre en règle avec ce qui a été demandé en sachant que les gens de la CAF ont un peu exagéré. Dans toute règle, il y a des exceptions. Quand quelqu’un joue une compétition (NDLR : la Ligue des champions africaine), qu’il gagne cette compétition et atteint plusieurs fois les demi-finales, il est logique de penser que cette personne a les compétences requises pour officier à ce niveau. Ils sont allés un peu trop loin je trouve. Si j’avais su, il y a 20 ans, qu’on me demanderait cela en Afrique, je l’aurai fait naturellement. Le paradoxe, c’est qu’il y a pas mal d’entraîneurs aujourd’hui sur les bancs africains, que j’ai moi-même formés. J’en ai formé au Cameroun, au Congo… » explique t-il à RFI.