Connect with us

LIGUE 1

Ligue 1 : Hafia – Milo, une rencontre à deux pôles pour le haut du tableau

Published

on

Le Hafia reçoit le Milo dans le choc au sommet de la 16è. journée de ligue 1 le mardi 7 mai au stade Petit Sory. Si l’entraineur assistant du Milo compte prendre des places, le coach du Hafia veut aborder cette rencontre avec beaucoup de sérénités.

A un point de doubler le Hafia au classement, le Milo (4è ; 25 pts) se déplace à Conakry avec pour mission d’arracher le point du succès «On cherche la tête. Ce n’est plus le maintien, au départ le championnat était difficile au niveau de la préparation. Et Hafia était devant. Aujourd’hui il y a un point entre nous. Et maintenant les places sont là, il faut les chercher. Il y a plein de choses qu’il faut aller chercher dans le match, et on sera là pour ça. L’objectif c’est de remonter le haut du tableau. Et qu’on ait une place africaine à la fin de la saison », ambitionne Moussa Condé, l’assistant du coach Ismael Kaba en conférence de presse d’avant match.

Le Hafia Fc (3è ; 26 pts) fait plutôt attention à sa communication d’avant match. Pour Casimir Jagiello, aucun match n’est facile. L’ancien DS du Milo qui aborde cette rencontre avec un contexte spécial veut aussi trouver ses joueurs dans une bonne disposition à tous les niveaux «L’objectif ne change pas. Sauf que le contexte est différent. On joue face à notre concurrent direct. Comme les précédents matchs, chaque match est difficile. On n’a pas droit à aborder certains matchs avec une certaine déconcentration ou relaxe », a-t-il déclaré. Et ajoute «On doit être prêt mentalement, physiquement. Mon souhait à moi est que les joueurs soient libérés, motivés». Tout en précisant qu’un autre schémas a été testé durant les séances d’entrainement en l’absence de Mohamed Cherif Camara, parti en sélection U23.

Advertisement
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

«On est très mal tombé dans le piège de l’adversaire », regrette Doura après la défaite versus Hafia

Published

on

L’ASM Sangarédi est tombé sur du gros ce soir à l’occasion du choc de la 19è. journée du championnat national de ligue 1. Les bleu et blanc ont manqué de reprendre la place de leader dans une rencontre presque dominée par le Hafia.

Grand vainqueur de la rencontre au sommet de la 19è journée de ligue 1, le Hafia se rapproche ainsi de son adversaire du soir. Et stoppe sa série de victoires de six matchs consécutifs, et lui prive la place de leader du championnat. Au terme de la rencontre perdu (3-1), Abdourhamane Condé qui dirige le club pendant les matchs en l’absence d’Abedi Camara reconnait que ses joueurs ont mal négocié le choc «On est très mal tombé dans le piège de l’adversaire. On n’a pas bien entamé le jeu, et on a payé cash. Nous n’étions pas dans notre assiette », déplore-t-il. Mais reste optimiste pour la suite, puisque le club reste encore à la deuxième place «ça arrive aussi. Nous allons tirer les leçons, pour se remettre, parce que nous sommes toujours dans l’objectif ».  

Le club de Sangarédi va essayer de rebondir pour son prochain match de la 20è journée face au Fc Séquence, le 25 mai prochain.

Advertisement
Continue Reading

A LA UNE

Almamy Sylla écœuré “après mon interview ils ont ramené un autre pour aggraver la situation”

Published

on

Le président de l’Académie SOAR à exprimé sa colère contre certaines décisions arbitrales. Pour lui, des hommes en noir sont envoyés en mission pour de contrarier son club.

De mal en pis, voilà comment le président de SOAR résume certaines décisions arbitrales cette saison. Après sa sortie médiatique musclée, Almamy Sylla a de nouveau déploré le sifflet de nos arbitres, selon lui qui sont envoyés en mission pour enfoncer son équipe qui traverse une mauvaise passe “Après mon interview avec CIS Médias sur l’arbitrage, ils ont ramené un autre pour aggraver la situation. Un arbitre venu de Coyah et qui a fait plus d’un an sans officier un match de Ligue 1 vient chez moi à Kindia pour accomplir sa mission en accordant 3 penalties imaginaires. Félicitations à lui, il peut maintenant retourner à sa retraite dorée mais qu’il sache une chose Dieu ne dort pas et moi je m’en remets pour tout à Allah le tout puissant”, critique t-il à la fin de la défaite de SOAR face à Loubha. Pour nombre observateurs entendus et qui int suivi cette rencontre, il y a eu “bel et bien” mauvaises appréciations de l’arbitrage en sifflant des penalties discutables.

Continue Reading

A LA UNE

Lucien Guilao sur la sanction contre le Milo « On n’a pas voulu porter un véritable coup de fouet à la carrière de cet entraineur »

Published

on

Le président de la Ligue guinéenne de football professionnel s’est exprimé sur les sanctions plutôt atténuantes contre Ismael Kaba. Pour Lucien Guilao, il fallait aussi protéger la carrière de l’entraineur.

Les sanctions contre le Milo sur les incidents qui ont éclatés à l’issue de la rencontre face à la Renaissance au stade de Kankan, ont été diversement appréciées par des observateurs du football guinéen. Dans une interview qu’il nous a accordées ce mercredi au siège de la LGFP, l’ancien international guinéen reconnait que ces sanctions ont été allégées au regard de la gravité des actes et selon lui « Au niveau de l’entraineur on a été tolérant. Normalement quand tu portes main sur un arbitre, minimum c’est deux ans. Mais on s’est remis dans le contexte guinéen, l’entraineur il est jeune, il a été meilleur entraineur. On n’a pas voulu porter un véritable coup de fouet à la carrière de cet entraineur », justifie t-il et se défend « Mais quand même 7 matchs (qu’il va rater) sur 13 qui restent, c’est la moitié du reste de la saison ».

En ce qui concerne les sanctions pécuniaires infligées au club, le président de la ligue répond « Sur le plan financier on ne peut pas faire plus. Ce sont les règlements qui le disent, c’est dans le code de disciplines. On ne peut pas faire plus, connaissant la capacité financière des clubs aujourd’hui. Ce sont les plus grosses amendes qu’il y a en ce moment en Guinée. On ne peut pas frapper le club du Milo pour une amende de 15 millions, sachant que la subvention est de 20 millions », explique Lucien avant de renchérir « Ce que nous savons, c’est que c’est la plus grosse sanction qui ait lieu ces dernières années ».

Pour rappel, le Milo est soumis au paiement de 10 millions gnf, pour le comportement antisportif, amende pour jet de projectile, mauvaise dispositions sécuritaires. Et suspension du stade pour quatre matchs à huis clos et suspensions de l’entraineur pour 7 matchs.

Advertisement

Continue Reading