Connect with us

A LA UNE

Ibrahim Diakité en prêt « sa récente CAN avec la Guinée témoigne son niveau … »

Published

on

Pour cette seconde partie de saison, Ibrahim Diakité va évoluer en Suisse avec Lausanne-Ouchy. Après une belle Coupe d’Afrique avec la Guinée, l’ancien joueur de Marseille a été sollicité pour aider le club à se sauver d’une relégation.

Apparu que cinq fois en ligue 1 cette saison avec le stade de Reims, Ibrahim Diakité a été l’une des révélations coté guinéen à la récente CAN en Côte d’Ivoire. Le joueur formé en France, pour sa première participation à une Coupe d’Afrique des Nations avec le Syli national va réussir à impressionner, alors qu’il venait au tournoi étant remplaçant et va profiter de la blessure d’Abdoulaye Touré en se montrant essentiel au poste d’arrière droit. Passeur décisif et homme du match en huitième de finale, Ibrahima Diakité va profiter de cette CAN pour montrer son talent. Ce qui a d’ailleurs favorisé son prêt au Fc Stade Lausanne-Ouchy qui est dernier de la Super League Suisse « Sa récente participation avec l’équipe nationale de Guinée à la Coupe d’Afrique des Nations, où ils ont atteint les quarts de finale témoigne de son niveau et de sa capacité à performer sous pression. Cette expérience internationale est précieuse pour notre équipe dans la lutte pour le maintien », a soutenu le club.

Peu utilisé chez les remois, le Guinéen va bénéficier de ce prêt pour avoir du temps de jeu « Ibrahim est un joueur doté d’une grande technique, capable de contribuer tant en défense qu’en attaque grâce à sa vitesse, sa lecture de jeu et sa qualité de passe. Nous sommes convaincus que son arrivée au Stade Lausanne-Ouchy sera bénéfique pour lui dans son développement personnel et professionnel, ainsi pour notre club », affirme le club suisse.

Le joueur de 21 ans, pourra démarrer ce dimanche 18 février 2024 sous ses nouvelles couleurs, face à un autre Guinéen. Mohamed Aly Camara qui évolue avec les Young Boys de Berne.

Advertisement

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNE

Lucien Guilao sur la sanction contre le Milo « On n’a pas voulu porter un véritable coup de fouet à la carrière de cet entraineur »

Published

on

Le président de la Ligue guinéenne de football professionnel s’est exprimé sur les sanctions plutôt atténuantes contre Ismael Kaba. Pour Lucien Guilao, il fallait aussi protéger la carrière de l’entraineur.

Les sanctions contre le Milo sur les incidents qui ont éclatés à l’issue de la rencontre face à la Renaissance au stade de Kankan, ont été diversement appréciées par des observateurs du football guinéen. Dans une interview qu’il nous a accordées ce mercredi au siège de la LGFP, l’ancien international guinéen reconnait que ces sanctions ont été allégées au regard de la gravité des actes et selon lui « Au niveau de l’entraineur on a été tolérant. Normalement quand tu portes main sur un arbitre, minimum c’est deux ans. Mais on s’est remis dans le contexte guinéen, l’entraineur il est jeune, il a été meilleur entraineur. On n’a pas voulu porter un véritable coup de fouet à la carrière de cet entraineur », justifie t-il et se défend « Mais quand même 7 matchs (qu’il va rater) sur 13 qui restent, c’est la moitié du reste de la saison ».

En ce qui concerne les sanctions pécuniaires infligées au club, le président de la ligue répond « Sur le plan financier on ne peut pas faire plus. Ce sont les règlements qui le disent, c’est dans le code de disciplines. On ne peut pas faire plus, connaissant la capacité financière des clubs aujourd’hui. Ce sont les plus grosses amendes qu’il y a en ce moment en Guinée. On ne peut pas frapper le club du Milo pour une amende de 15 millions, sachant que la subvention est de 20 millions », explique Lucien avant de renchérir « Ce que nous savons, c’est que c’est la plus grosse sanction qui ait lieu ces dernières années ».

Pour rappel, le Milo est soumis au paiement de 10 millions gnf, pour le comportement antisportif, amende pour jet de projectile, mauvaise dispositions sécuritaires. Et suspension du stade pour quatre matchs à huis clos et suspensions de l’entraineur pour 7 matchs.

Advertisement

Continue Reading

A LA UNE

Werder Breme : Naby Keita en misère !

Published

on

Après un week-end près d’un ring de boxe entre Naby Keita et son club. De lourdes sanctions tombent contre le capitaine Guinéen qui est écarté de l’équipe première pour le reste de la saison.

En plus de ces blessures, Naby Keita vit une autre situation délicate. Après avoir refusé de monter dans le bus pour le déplacement du club le dimanche dernier, selon son club. Et malgré ces tentatives d’explications via ses réseaux sociaux pour laver son honneur, le club allemand a promis de sévir suite à ces événements.

Sur son site officiel ce mardi, le club a décidé  » Le Werder Brême a suspendu Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison. Le club a également infligé une amende substantielle au milieu de terrain. Le joueur de 28 ans ne s’entraînera plus avec l’équipe et ne fera plus partie du vestiaire de l’équipe première« . Selon le responsable du groupe professionnel, le club n’a eu aucune autre alternative au regard de la gravité de la situation « En tant que club, nous ne tolérerons pas le comportement de Naby. Il a laissé tomber son équipe dans une période difficile liée à notre récente forme et à la disponibilité de notre équipe et a fait passer ses propres intérêts avant ceux de l’équipe. Nous ne pouvons pas permettre cela. À ce stade de la saison, nous devons nous concentrer pleinement sur les matchs restants et sur une équipe soudée. C’est pourquoi nous n’avons eu aucune alternative », a expliqué Clemens Fritz, responsable du football professionnel du Werder Brême.

Lié au Werder pour deux saisons, l’aventure de Naby pourrait prématurément prendre fin après ce quiproquo

Advertisement

Continue Reading

A LA UNE

African Youth Cup : une 3è. pige avec des particularités !

Published

on

Le tournoi international de détection à succès démarre ce lundi 15 avril 2024 à Conakry. Plusieurs particularités seront au rendez-vous pour cette troisième édition, annoncent les organisateurs.

Pendant cinq jours, Conakry sera la plaque tournante de détection des talents. Après deux éditions sans discontinuent, cette troisième connaîtra la participation de 15 clubs recruteurs dont le Fc Barcelone, Lille ou encore le Stade de Reims. Après un engouement répercutant, les organisateurs ont décidé de faire participer plus d’académies à cette compétition de détection « On a surtout essayé de donner de la chance à certaines académies, on a essayé d’aller jusqu’à 12 académies où ça va nous permettre d’avoir plus de mtchs et permettre aux différentes académies de competir le mieux possible. Après le succès des deux dernières éditions, cette année nous avons plus de 15 clubs, donc nous nous disons que les joueurs ont plus de chances de se faire voir », annonce Ibrahima Djouldé Diallo, organisateur. Cette augmentation du nombre d’académies, permet un changement du format du tournoi « Habituellement on passe directement aux demies finales avec huit équipes. Cette année on avait cette possibilité de passer aussi directement en demi-finale, introduire les quarts de finale, mais pour donner les opportunités aux équipes de jouer plus de matchs il faut introduire les quarts de finale et pour introduire les quarts, il faut que les deux premiers des trois poules se qualifient pour les quarts mais aussi et surtout les deux meilleures des différentes poules. Maintenant les deux meilleures de ces trois poules pourraient jouer les quarts, ce qui n’étaient pas le cas lors des deux précédentes éditions ». Renchérit-il.

Pour cet acte 3 de l’African Youth Cup uniquement réservé aux pitchouns de 18 ans, les techniciens des différentes académies pourront être primés à l’issue du tournoi « Déjà il y aura le trophée d’homme du match pour tous les 26 matchs. Cette année, spécialement on a voulu primé les coachs. Si une équipe performe c’est grâce aussi au coach qui est derrière. Pour les deux éditions précédentes ça été une omission de notre part, on se disait c’était la promotion des jeunes et si ces jeunes réussissent c’est aussi grâce à leurs coachs. Donc on s’est dit qu’il faut primer le meilleur entraineur de la compétition », argue Ibrahima Djouldé Diallo lors de la conférence de presse, tenue ce dimanche dans un réceptif hôtelier de la place.

Prévu du 15 au 20 avril 2024, le tournoi va se tenir au stade de Coleah. Un site choisi par les organisateurs pour rendre hommage à ce quartier qui a produit plusieurs footballeurs.

Advertisement

Continue Reading